Comment réussir la peinture de l’intérieur d’une maison ?

Vous souhaitez relooker votre maison ou donner un coup de jeune à un coin trop vieilli ? Les travaux de rénovation et d’amélioration de l’intérieur passent toujours par quelques coups de pinceau. Si vous désirez vous occuper de la tâche vous-même au lieu d’investir pour un professionnel, alors il faut commencer par réunir les bons outils et avoir les bonnes techniques de peinture. En donnant libre cours à votre imagination, vous saurez conférer plus de charme à votre intérieur.

Les préparations avant de peindre

Pour que les travaux de peintures soient effectués sans problème, il y a quelques préparations à faire au préalable. L’étable la plus importante avant de vous lancer est bien évidemment de protéger la zone de travail et de veiller à ce que le mûr soit prêt à recevoir la peinture. Il faut donc veiller à ce que le mur soit non humide no poussiéreux. Vous pouvez passer un coup de chiffon ou éponge sec pour enlever toutes traces de résidus au mur ou sur l’objet à peindre. Il faut ensuite protéger le sol et les meubles proches du mur en les recouvrant avec du plastique ou du bâche de protection afin d’éviter que les éclaboussures de peintures ne viennent s’y coller.

Vous pouvez par exemple mettre des papiers journaux sur le sol et déplacer dans une autre pièce les petits objets. N’oubliez pas de retirer les rideaux et d’éloigner du mur les meubles qui peuvent vous gêner. En outre, appliquez un ruban de masquage ou un ruban adhésif autour des portes et des fenêtres et sur les bords des murs pour éviter les dépassements. Après que le chantier est bien été protégé, il ne vous reste qu’à enfiler une combinaison de travaux ou à défaut de vieux vêtements et de mettre des gants.

Les bons outils

Pour que l’opération de peinture se déroule sans soucis et pour ce soit une tâche agréable à réaliser, il est aussi important d’avoir les bons matériels. Vous aurez besoin notamment d’un bac de peintre, une grille d’essorage, une brosse, un ou des rouleaux, un couteau de peintre, et des adhésifs de masquage. Par ailleurs, il faut savoir que la température idéale est comprise entre 10 à 20°C. Si possible, réglez le chauffage ou la climatisation pour qu’il ne fasse ni trop chaud ni trop froid. Lorsque vous peignez, essayer de ne pas trop aérer la pièce pour éviter les courants d’air. Il ne faut pas que la peinture ne sèche avant le temps convenu sur la boîte. Si vous utilisez un nouveau pinceau, passez-le sur du papier abrasif et roulez-le entre vos mains pour retirer les poils détachés. Il faut également mouiller un peu le pinceau puis l’essorer dans du carton avant la première utilisation.

L’étape de la peinture

Si vous devez peindre le plafond et le mûr, il faut toujours commencer par le plafond et l’achever complètement, puis descendre au mur et à mesure pour terminer au sol. Pour être réussie, la peinture doit suivre deux phases : l’application de la couche de fond ou primer, puis la deuxième couche pour finition. Pour peindre les angles et les bords, servez-vous d’un pinceau, et pour recouvrir les grandes surfaces, prenez le rouleau. Il faut que la première couche soit parfaitement sèche avant de passer la deuxième. Pour que la peinture soit bien uniforme, essayez de reproduire la même manière et de commencer et terminer dans les mêmes endroits avec les deux couches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *